Idialy est arrivé le 21 janvier, 2018. Il venait juste de fêter  ses 11 ans. A l’aéroport il était appréhensif et timide mais j’allais découvrir un enfant plein de caractère et plein de vie dans les jours qui suivaient.

Petit pour son âge et très mince ? il débordait d’énergie et avant l’opération il fallait le freiner dans son enthousiasme de courir et de taper dans un ballon.

Nous avons vite trouvé un point en commun dans la musique. Il venait avec moi à la chorale et harmonisait avec les chanteurs. Il avait un talent naturel au piano inventant des morceaux avec un rythme qui impressionnait tout le monde.

Au départ il connaissait a peine quelques mots en français répétant souvent ‘hélicoptère’ et ‘avion’ car le voyage dans les airs l’avait beaucoup impressionné.

On devait l’opérer à cœur ouvert et finalement cela s’est fait par cathéterisme. C’était un moment plein d’appréhension aussi bien pour lui que pour moi. Je l’ai accompagné jour et nuit pendant son séjour.

Pendant le temps de convalescence Idialy a pris de plus en plus confiance en lui. Il a très vite appris à bien communiquer en français et savait très bien exprimer sa volonté.

C’est un enfant très sociable et pendant son séjour il a été en contact régulier avec d’autres enfants. D’ailleurs à sa demande il a pu être scolarisé au village pendant un mois. Cette expérience a été très bénéfique pour lui à tout point de vue et il a versé des larmes quand c’était fini.

Il est resté un peu plus de quatre mois en France et il est parti en pleine forme ayant eu la riche expérience des bonhommes de neige et par la suite les fleurs du printemps. C’était devenu une grande joie pour lui de faire des tours en vélo, s’assoir sur le tracteur et il a même pu se baigner les jours de beau temps.

Je reste avec le souvenir d’un petit garçon très attachant qui adorait faire des blagues car il avait un esprit vif, curieux et imaginatif. Une de ses expressions préférées était : « J’ai une idée ».  Il débordait tellement d’énergie que parfois j’étais épuisée ! Il a appris a jouer aux boules, au Badminton et est monté a cheval  et

n’était pas loin  de savoir nager. Ce qu’il adorait c’était qu’on lui raconte des histoires.

Il est reparti avec deux albums de photos remplis de souvenirs du début à la fin de son séjour.  Il est parti avec quelques kilos de plus et avec des joues bien rondes. Il aurait bien voulu rester un peu plus si ce n’était que sa famille lui manquait quand même un peu !

Je suis en admiration pour la Ribambelle et pour les cardiologues.

Claire Ortoli

Pin It on Pinterest